Bannière entête

La charte du Haras Vitaleos

La charte qualité Vitaleos

 

 

 

La Charte éthique du Haras Vitaleos c'est :

Le respect de l'intégrité physique, mentale et émotionnelle des équidés, quelle que soit leur utilisation

Une équitation sans artifices contraignants pour le cheval

Une relation basée sur la compréhension homme/cheval et le respect mutuel

Un souci de préparation et d’entretien de la condition physique du cheval prohibant les excès et le dopage

Un suivi attentif des soins en adéquation avec la nature du cheval et de ses besoins

Un entraînement cheval/cavalier juste, progressif, adapté et surtout sécurisé

 

 
Les adhérents à Haras Vitaleos s'engagent à préserver leur propre santé autant que celle de leurs chevaux :

En s'appliquant à eux mêmes les valeurs du sport et celles d'une alimentation équilibré

En adoptant un comportement juste et respectueux envers le cheval, et aussi envers les leurs

En respectant l'environnement

En protègeant la faune et la flore locale

En favorisant les produits issus de l'agriculture biologique et du commerce local

 
 

Haras Vitaleos c'est :

Le RESPECT du cheval, de l'humain, de l'environnement, du travail du cheval et de l'humain

L'AVENTURE en toute sécurité, pour le cheval comme pour le cavalier

La PERFORMANCE quelle quelle soit, et en particulier celle de l'excellence uniquement accompagnée du bien être du cheval

 

                                                                                     


J'adhère au Haras Vitaleos et je m'engage en signant la charte éthique qui suit :


 
I. CHEVAL

 Je favorise une équitation sans mors lorsque celui-ci n'est pas strictement nécessaire (utilisation sportive nécessitant finesse et légèreté,...), car je ne base pas ma méthode sur la contrainte et la douleur, mais sur la communication et le respect.

 Je préfère le parage naturel au ferrage dans la mesure du possible, car je suis conscient que mon cheval est un être sensible et délicat et que le ferrage peut avoir des conséquences néfastes sur ses sabots et sa locomotion. Je veille à l'entretien de ses pieds régulièrement.

 Je choisis un équipement adapté au physique de mon cheval et à son utilisation, aussi je ne néglige pas le dos de mon jeune cheval au débourrage en lui imposant une selle non adaptée ou endomagée qui pourrait infliger des lésions irréversibles à son dos fragile.

 Je suis conscient que le poids qu'un cheval peut porter sans contrainte se situe entre  10 et 15% de son propre poids corporel. Par conséquent, je fais un choix judicieux lors de son acquisition ou si je le confie à quelqu'un, et j'adapte au mieux ma condition physique par rapport au poids de mon cheval.

 Je prépare physiquement et mentalement mon cheval à son avenir équestre, qu'elle soit de loisir ou sportive, je ne saute pas d'étapes dans son apprentissage.

 Dès que possible j'utilise un montoir afin de protéger son dos, d'ailleurs je l'entraine à y rester immobile.

 Je détends progressivement mon cheval je l'échauffe et l'assouplis avec sérieux. Je prends le temps de le travailler au sol et en liberté le plus souvent possible.

 J'organise pour mon cheval un suivi vétérinaire minutieux et adapté à sa condition. Je le vaccine régulièrement et suis attentif à toute variation de sa condition physique, mentale, émotionnelle.

Je vermifuge mon cheval à chaque saison mais je veille à ne pas abuser des vermifuges rémanents qui détruisent la flore coprophage et donc nuisent à l'environnement. Je fais des analyses de selles si je le peux, pour savoir de quel vermifuge mon cheval a besoin.

  Je surveille les dents de mon cheval et le fait voir par un dentiste régulièrement car je suis conscient qu’un mauvais état des dents peut
entraîner amaigrissement et souffrances.

 J'utilise le plus possible des répulsifs naturels, et non des produits dangereux pour la santé de mon cheval, la mienne et l'environnement.

 J'apporte à mon cheval une alimentation riche en fibres la plus naturelle possible.

 Je suis conscient que le cheval est un herbivore de plaines pauvres et que par conséquent, son budget temps nourriture est d’environ 16h/jour car son alimentation naturelle est peu riche en calories. Par conséquent, je lui offre la possibilité de se nourrir d’herbe et/ou de fourrage afin que son estomac ne soit jamais vide plus de 3h/jour, ce qui entraînerait acidité gastrique et plus tard ulcères et coliques.

Je suis conscient qu'il a besoin d'une nourriture variée, aussi je préserve au maximum sa pâture en laissant diverses plantes y pousser, en surveillant toutefois l’apparition de plantes toxiques. Je n'utilise donc jamais d'herbicide dans son pré, son paddock ou sa pature car c'est en plus dangereux pour sa santé et la mienne.

Je ne lui apporte un complément alimentaire qu'en cas de besoin et de carences avérées, jamais je ne supplémente arbitrairement l'alimentation de mon cheval.

 Je respecte sa nature d'animal grégaire, je favorise donc au maximum sa vie en extérieur dans une structure sociale.

 Je respecte les principes fondamentaux de l'apprentissage en favorisant une éducation par la méthode dite "éthologique" équine.

 J'éduque mon cheval progressivement en respectant sa nature, son physique et ses bases d'apprentissage.

 J'adopte une méthode de communication avec mon cheval basée sur les codes simples du langage corporel, et non sur des outils de contrainte infligeant des douleurs à l'animal.

 Je refuse d'utiliser des enrênnements qui bloquent le mécanisme naturel du cheval et entravent sa bonne volonté pour palier mes défauts.

 Je rends ludique mon enseignement et j'obtiens l'adhésion de mon cheval sans contrainte ni violence.

  Je n'utilise pas la colère lorsque mon cheval désobéit à mes demandes. Je prends le temps de la réflexion pour me demander si celui-ci a bien compris l'exercice, en cas contraire je lui réexplique dans le calme.

 Pour la sécurité de mon cheval, la mienne et celle des personnes alentour, je le désensibilise, avec des objectifs précis en fonction de son avenir équestre.

Je suis conscient que tous les outils nécessaires à l'éducation de mon cheval doivent être utilisés à bon escient, qu'ils sont des renforcements de mes aides naturelles, et qu’ils doivent m'être utiles pour accéder à la légèreté,  je ne dois pas en devenir dépendant.

 Je suis conscient qu'un licol en corde, dit "éthologique", est un outil pouvant être aussi dur qu'un mors s'il est mis entre de mauvaises mains. Je sais qu'il est très solide et abrasif et donc qu'il est dangereux d'attacher mon cheval à un point fixe avec celui-ci, y compris et surtout durant le transport. JE N'ATTACHE JAMAIS MON CHEVAL AVEC UN LICOL DIT "ETHOLOGIQUE"



 II. CAVALIER


  J'adopte un mode de vie sain, prohibant les substances dopantes et la drogue.

  Je m'entretiens physiquement afin d'être un efficace et discret "passager à bord" sur le dos de mon cheval.

  Je choisis une alimentation saine et équilibrée, issue si possible de l'agriculture biologique et du commerce local.

  Pour ce faire j'essaye de manger plus de 500 grammes de fruits et légumes chaque jour (au minimum 5 fruits et légumes) et je fais attention à consommer 30g de fibres par jour.

  Je préfère les soins et cosmétiques naturels aux produits industriels dans la mesure du possible.

  Je proscris la cigarette à l'écurie, près des autres et près de mon cheval.

  J'adapte mon entraînement physique afin de progresser avec plaisir et dans la sécurité, sans négliger ma santé.

  Je varie mes activités physiques et sportives afin de développer "un esprit sain dans un corps sain".

  Je m'échauffe et m'assouplis avant de me mettre en selle.

  Je porte une bombe aux normes dès l'instant où je monte à cheval.

  Je laisse mes humeurs et soucis de côté avant d'aborder mon cheval.

  Je reste calme en toutes circonstances, je refuse la violence.

  Je suis courtois envers les autres, je respecte mon entraîneur et j'accepte ses critiques afin de progresser.

  J'apprends à avoir des aides légères et discrètes, mais efficaces.

  J'apprends à connaître le cheval avant de vouloir monter sur son dos.

  Je suis capable de me remettre en question quant à ma méthode, mon niveau et mes compétences.

  J'apprends à obtenir le bon geste sportif sans jamais utiliser contrainte ou violence (hyperflexion, enrênnements, barrage...)

 

 III. ENVIRONNEMENT

  Je préfère acheter des produits issus de l'agriculture biologique plutôt que d'une agriculture intensive qui ne pérennise pas la santé de notre belle planète.

 Je sais économiser l'eau et l'énergie, je ne douche mon cheval que si cela est nécessaire à son bien-être et non à ma satisfaction personnelle.

  Je limite et trie mes déchets.

  Je respecte la nature et le paysage, j'emprunte les sentiers balisés.

  Je n'utilise pas d'engrais industriels, j'apprends à recycler intelligemment le fumier ou mes déchets ménagers.

  En randonnée, je n'allume pas de feu en forêt ni de barbecue.

  Je ne jette pas mes mégots sur le sol ou dans la nature.

 Je me rends le moins possible sur la plage avec mon cheval, si je le fais j'emprunte les itinéraires définis avec balisage des sentiers à utiliser, car les bords de mer sont fragiles et son crottin peut polluer les eaux et la fragile faune et flore.

 
                                                                                          

Powered byE2I sports